Histoire du Pélion

Découvrez les données historiques sur la région du Pélion. Un rétrospectif historique des événements importants qui ont eu lieu dans le fascinant Pélion.

 

Pélion était connue dans l'Antiquité comme la «montagne de guérison», en raison des plantes médicinales qui y poussent.

L’histoire du Pélion commence presque avec la création de Dimitriada environ 300 avant JC par le roi de Macédoine, Dimitrios l'assiégeant. Dimitriada était alors la capitale des Magnésiens, et a réussi à survivre aux invasions des Goths, des Slaves, des Turcs, des Bulgares et des Francs.

Durant la période byzantine, nous n'observons pas de villes importantes dans le Pélion, alors que la Thessalie est constamment en guerre avec des peuplades étrangères, comme les Goths (396 après JC) et les Huns (539-540 après JC) qui revendiquaient la possession de Dimitriada.

Quand Constantinople passa aux mains des croisés en 1204, leur chef conquit la Thessalie et le Pélion. En 1222 l'évêque d'Epire Théodore libére cette région des Latins et en 1393, la Thessalie succombe à l’invasion turque.

Pendant la Révolution grecque, le bien connu clerc Anthimos Gazis du Pélion a ouvert la voie à la lutte vers l'indépendance. Pélion prit part à la révolution grecque avec le capitaine Kyriakos Basdekis le 7 mai 1821, mais les pachas de la région réprimèrent le mouvement de révolutionnaire de Pélion dans le sang.

Un deuxième effort libérateur en Mars 1854 s'est avéré tout aussi fatal. Le Pélion a finalement été libéré le 2 Novembre 1881, avec l'aide des Britanniques, par un mouvement initié par les Grecs déjà libérés et le soutien des forces extérieures.

Depuis 1830, les habitants du Pélion se sont déplacés vers les côtes où ils ont créé des établissements structurés. Malheureusement, ils ont dû se déplacer encore pour fuir les pirates. Les régions de prédilection sont situées près des monastères.

Zagora, le plus grand et le plus remarquable des villages du Pélion, et la plage de Chorefto semble avoir été créé dans ce contexte.

Le monastère de Metamorphosis de Sotiros (métamorphose du Sauveur est considéré pour être le commencement de la création de Zagora.

Le monastère a été construit vers 1160 après JC. Il a connu une grande richesse et un grand nombre de moines, mais a malheureusement été détruit par un incendie en Août 1887.

Le premier quartier de Sotira-Zagora a évolué autour du monastère, puis le reste des quartiers, Agios Georgios, Agia Kyriaki et Agia Paraskevi, se sont lentement développés.

La Zagora nouvelle a commencé à se développer très rapidement grâce à une agriculture, un commerce et un christianisme florissants.

Des traces de ce développement se retrouvent dans ses demeures bien construites, ses monuments et sa riche tradition ecclésiastique.

Le "Ellinomuseo - École de Regas Fereos" est le plus important édifice de Zagora, autrefois utilisé comme la pension de la vieille école. Une partie de celui-ci est encore visible au début de la route de Chorefto.

Le développement de Zagora peut auau travers de ses reliques, 1200 livres imprimés anciens, des codes et des manuscrits de l'ancienne bibliothèque Zagorian (offerts par le patriarche Kallinikos le Troisième, par I. Prigos, par les frères Lapati et Voltos. Environ 13.500 livres proviennent de donations à la bibliothèque par Konstanstinos et Konstantinides Apostolos, par Alexandros et Konstantinos Kassavetis, par Theodoros Afentoulis, par le poète Tsagarada Konstantinos et bien d'autres.

Zagora et Chorefto ont été les premiers producteurs de soie (plus de 25,000 à 30,000 kilos par an) et ont ainsi exporté vers la Grande-Bretagne, la Dalmatie, l'Allemagne et d'autres pays européens. Ils ont également apporté de grandes quantités de laine de diverses régions de Grèce (Levadia a presque donné toute sa production) qui, après transformation, donnaient les fameuses capes de Zagora.

Afin d'exporter ces produits commerciaux, ils commencèrent à voyager la mer Méditerranée et les célèbres navires de Zagora transportaient les marchandises du port de Chorefto vers tous les grands ports d'Europe ainsi que Constantinople et Smyrne.

Il y avait donc un centre commercial important et florissant sur la côte est du Pélion à Zagora.

En ce qui concerne l'histoire moderne du Pélion, le 27 Octobre 1916, l'association «Zagora Agricultural Products Association Sales" a été fondée par 199 résidents de Zagora. Les cultures de base à cette époque étaient celles de la pomme de terre et de la noisette.

Au milieu des années 60, il y eut la culture des pommes "Délicious Starkin ». L'association commence à se développer si vite qu'en 1980, la collecte des pommes atteint 10.000-15.000 tonnes par an et s’ajoutent aux productions de poires, kiwi, châtaignes, olives, cerises, etc…. De ce fait, Zagora devient un centre financier les plus importantes de Magnésie.

Aujourd'hui, Zagora et Chorefto peuvent offrir à leurs visiteurs le prestige et l'histoire de son passé glorieux combinée avec le développement touristique doux à travers les coutumes traditionnelles et les événements qui s’y déroulent.

En mettant en évidence sa richesse naturelle et culturelle associée à l'une des plus belles plages du Pélion, Chorefto, et à l’histoire mythique des Centaures, notre région est l'endroit idéal pour passer des vacances.

book online
offline request